Suivez-nous
Twitter
Facebook

Message de Mireille d’Ornano

DSC09907

24 Sep Message de Mireille d’Ornano

Bruxelles, le 24 septembre 2014

Mes chers compatriotes,

Au terme d’une campagne intense, le Front national a remporté une éclatante victoire aux élections européennes. Nous sommes le premier parti de France et cela a été rendu possible par votre mobilisation et votre soutien.

Le premier message que je tiens à vous adresser depuis le Parlement européen en tant que nouvelle députée, est un message de remerciement le plus sincère : à vous, chaque militant, chaque adhérent, chaque électeur, et à vous, les travailleurs de l’ombre qui œuvrez chaque jour et chaque nuit pour mener notre combat patriotique, social et républicain.

Vous avez permis à la France d’avoir des représentants authentiquement patriotes à Bruxelles et à Strasbourg. Ici, au cœur des institutions européennes qui ont bradé notre souveraineté, notre culture, notre économie et notre modèle social, je vais me battre pour honorer votre confiance et défendre nos idées au service de notre patrie. L’Union européenne domine la France par des normes, des directives, des exigences toujours plus éloignées de la réalité des Français et des besoins de notre pays.

L’activité parlementaire est ainsi très intense et déjà, les sociaux-démocrates, le parti populaire et les écologistes européens auxquels sont ralliés l’UMP, le PS et les Verts, ont voté des textes dangereux. C’est le cas des accords avec l’Ukraine, qui ouvrent encore plus notre espace économique aux flux étrangers, intensifient le libre-échange et mettent en concurrence les travailleurs ukrainiens avec les travailleurs français. À cela s’ajoute une violente provocation contre la Russie, affrontement politique piloté depuis les États-Unis et Bruxelles.

En tant que députée élue sur les listes du Front national, je maintiendrai avec nos alliés, une ligne claire et réaliste en matière internationale. Je défendrai la souveraineté de la France dans le domaine social et économique contre le socialisme financier et l’ultra libéralisme sans limite.

Je vous représenterai désormais au sein de la commission de l’environnement, de la santé publique et de la sécurité alimentaire, dans laquelle un travail difficile nous attend. La Commission européenne a préparé des textes sur les organismes génétiquement modifiés et sur les nouveaux aliments issus de la recherche technologique. Mais nous ne sommes pas dupes, tout cela est lié au traité Transatlantique qui va asservir l’Europe au marché américain.

Je m’engage par ailleurs à défendre nos traditions locales, notre agriculture et nos terroirs des folles inventions écologistes qui écrasent nos producteurs sous des normes et des contraintes techniques.

La politique que nous défendons au Parlement européen incarne une rupture réelle dans le paysage politique. Les partis du système et la technocratie de Bruxelles craignent notre victoire et usent de tous les moyens pour nos priver de parole et de champ d’actions. Mais nous ne lâchons rien et nous maintenons nos efforts car je sais qu’un grand élan populaire nous soutient.

Enfin, l’actualité politique nationale grandit dans le burlesque. Nicolas Sarkozy nous offre une nouvelle comédie de boulevard après l’humiliation de François Hollande, en tentant de faire figure d’homme providentiel. Mais son bilan est lourd, à Bruxelles, avec le traité de Lisbonne qui reprend le texte refusé par les Français lors du référendum de 2005, à Paris, par l’augmentation de la dette et de l’immigration, ou encore à Benghazi, par une guerre en Libye ratée qui a ouvert la route aux islamistes.

L’UMP et le PS appartiennent définitivement au passé, un passé triste, synonyme de ruine et de déclin. Aujourd’hui, seuls Marine le Pen et le Front national peuvent insuffler un souffle nouveau et rompre les chaînes de l’Union européenne et de l’euro. Par mon mandat de député européen, je me battrai pour vous et pour construire la victoire des patriotes que nous aurons demain.

Les propos tenus sur ce site n'engagent que leur auteur et non pas le Parlement européen.