Suivez-nous
Twitter
Facebook

Demande d’audition publique de l’EFSA à propos du rapport sur le bisphénol A

DSC09907

04 Mar Demande d’audition publique de l’EFSA à propos du rapport sur le bisphénol A

Communiqué des députés Français au Parlement européen Sylvie Goddyn, Mireille d’Ornano et Jean-François Jalkh

L’EFSA, agence européenne de sécurité alimentaire a publié le 21 janvier 2015 son avis sur les risques du Bisphénol A. Ce produit est notamment utilisé dans les plastiques alimentaires et les boîtes de conserves. Il est régulièrement mis en cause par des études scientifiques pour son rôle de perturbateur endocrinien, causant notamment des troubles de la fertilité, des troubles de l’attention chez les enfants, ou encore associé à des risques accrus de diabète et de maladies cardiovasculaires. Malgré ces données, l’EFSA conclut sur l’absence de danger du Bisphénol A, y compris pour les fœtus et les nourrissons.

La France a finalement interdit, depuis le 1er janvier 2015, le Bisphénol A dans tous les emballages alimentaires, après avoir tergiversé et reporté d’un an cette interdiction. Considérée comme une atteinte à la libre-circulation des marchandises, la légalité de cette interdiction doit être étudiée par la Commission européenne, sur la base de l’avis rendu par l’EFSA.

Inquiets des effets de la conclusion de l’EFSA sur la santé des citoyens, les députés Front national qui siègent à la commission ENVI (environnement, santé publique et sécurité sanitaire) du Parlement européen ont demandé l’audition publique du directeur de l’Agence, en pointant les nombreuses questions soulevées par la méthodologie du rapport.
Pour le Front National, l’EFSA doit rendre des comptes et ses avis ne doivent pas mettre en danger la santé des Français.

Les propos tenus sur ce site n'engagent que leur auteur et non pas le Parlement européen.