Suivez-nous
Twitter
Facebook

Les députés UMP refusent de défendre le patrimoine gastronomique français

Ornano2-web

01 Avr Les députés UMP refusent de défendre le patrimoine gastronomique français

Communiqué de presse

Les députés français du Front national, Sylvie Goddyn, Mireille d’Ornano, Joëlle Mélin et Jean-François Jalkh ont déposé de nombreux amendements à la proposition de résolution du Parlement européen sur la stratégie européenne en matière d’alcool. Deux de ces amendements rappelaient que l’Union européenne doit tenir compte du patrimoine gastronomique, notamment français, classé au patrimoine immatériel de l’Unesco.

Alors que les députés patriotes avaient proposé des modifications valorisant le patrimoine français et sur lesquelles tous les représentants du peuple français au Parlement européen auraient dû être d’accord, les députés UMP ont voté contre ces amendements en commission Environnement ce mardi 31 mars 2015.À l’évidence, et à l’image des coups bas politiques durant la dernière campagne des départementales, les partis du système sont enfermés dans un sectarisme idéologique et partisan qui dessert les Français. Leur refus de soutenir ces propositions du Front national reflète par ailleurs le mépris du parti de Nicolas Sarkozy pour les terroirs, les traditions et la culture française et rejettent les intérêts des Français. Le grand rêve européiste de la caste UMPS est donc clairement détaché de toute réalité locale et de la civilisation française qui fonde pourtant notre nation.

Le Front national s’est donc à nouveau engagé du côté des territoires, des artisans et des producteurs en voulant définir une limite claire à l’action de l’Union européenne en matière d’alcool. Si la prévention et la lutte contre les abus d’alcool qui mettent en danger le consommateur et son entourage sont nécessaires, il convient avant tout de traiter, à l’échelle des États, les causes de l’alcoolisme et des dérives de cette consommation, chez les jeunes notamment. Les députés Sylvie Goddyn, Mireille d’Ornano, Joëlle Mélin et Jean-François Jalkh ont proposé des amendements en ce sens.

Le Front national veille à ce que l’Union européenne soit freinée dans ses élans bureaucratiques et prohibitionnistes qui menacent nos libertés et nos traditions.

Les propos tenus sur ce site n'engagent que leur auteur et non pas le Parlement européen.