Suivez-nous
Twitter
Facebook

Co-construction en panne à Grenoble

DSC09907

14 Oct Co-construction en panne à Grenoble

“Co-construction en panne à Grenoble”

Communiqué de presse de Mireille d’Ornano :

Le dialogue est rompu avec pertes et fracas entre la ville de Grenoble, organisatrice des assises du commerce et les participants représentant les forces vives de l’agglomération : la Chambre de commerce, la Chambre des Métiers et de l’Artisanat de l’Isère et l’Association des Unions Commerciales Label Ville.

Ce dernier coup d’éclat fait suite au mécontentement des commerçants du quai de France à cause du projet de suppression des stationnements ainsi qu’à celui des commerçants riverains du Tram-E qui se sont exprimés dans ces colonnes.

On retrouve toujours les même reproches qui sont la difficulté d’accès (bouchons –  stationnement), le manque de propreté et l’insécurité. Les habitants font face au dogmatisme de la mairie qui a sa propre vision de la ville et veut l’imposer sans concertation. Yann Mongaburu a le projet illusoire d’une agglomération où les gens ne circulent plus qu’à pied, à vélo, en bus ou en Tram. Comme dans tous les Etats où l’idéologie a pris le pas sur l’examen de la réalité, cela finit par des mesures disciplinaires contre ceux qui ne partagent pas la même opinion. La surtaxe de stationnement imaginée contre les visiteurs qui oseraient venir à Grenoble en automobile est un exemple. La liberté de mouvement des citoyens est un acquis de notre démocratie qui n’est pas négociable. J’exprime ma solidarité la plus vigoureuse avec les commerçants grenoblois.

Les propos tenus sur ce site n'engagent que leur auteur et non pas le Parlement européen.