Suivez-nous
Twitter
Facebook

COP 21 : un lien entre migrations et terrorisme reconnu implicitement, à travers le changement climatique !

Plenary Session week 42 2015 in Brussels Towards a new international climate agreement in Paris - Report: Gilles Pargneaux (A8-0275/2015)

25 Nov COP 21 : un lien entre migrations et terrorisme reconnu implicitement, à travers le changement climatique !

“COP 21 : un lien entre migrations et terrorisme reconnu implicitement, à travers le changement climatique !”

Communiqué de presse de Mireille d’Ornano :


A l’approche de la COP 21, il est annoncé que le climat et le terrorisme seraient les deux revers d’une même urgence : “deux grands défis au XXIe siècle” d’après Laurent Fabius ou encore “une question de sécurité de la planète” pour Ségolène Royal. Tous reconnaissent un lien évident entre changements climatiques et migrations. Aujourd’hui, il est même suggéré à plusieurs reprises un lien entre changement climatique et terrorisme.
Mais d’où cette relation de cause à effet peut-elle provenir si ce n’est des migrations ? Alors qu’il est pourtant criant de vérité, cet aspect n’est évoqué qu’à demi-mot.
On se souvient du secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-Moon associant sans hésiter la crise du Darfour et les tensions entre nomades et sédentaires au réchauffement de la région. De même, la rébellion syrienne de 2011 aurait pris en partie ses origines dans la plus grave sécheresse jamais connue.
Pourtant, en Europe, à la suite d’attentats sans précédent, il est tabou d’évoquer le lien entre les migrants et le terrorisme, mais il est demandé d’accueillir ces derniers qui affluent. En réalité, la logique de nos dirigeants, ne répond à aucune logique. Ce qu’ils s’apprêtent à affirmer lors de la COP 21, pour le reste du monde, ne semble pas, selon eux, s’appliquer à la crise que nous vivons.
Il est temps d’appliquer le principe de précaution, souvent invoqué dans le domaine de l’environnement, à l’afflux démesuré des migrants. À la suite des attentats de Paris, Marine Le Pen l’avait clairement demandé, espérons que nos élites l’écouteront.

 

Les propos tenus sur ce site n'engagent que leur auteur et non pas le Parlement européen.