Suivez-nous
Twitter
Facebook

Grenoble : la fermeté sélective de la municipalité

11 Mar Grenoble : la fermeté sélective de la municipalité

“Grenoble : la fermeté sélective de la municipalité”

Communiqué de presse de Mireille d’Ornano :


Voilà que la mairie s’intéresse à la tranquillité en ville. Les distraits dont l’animal de compagnie a été un peu pressé seront taxés avec fermeté. On aurait aimé que le même régime soit appliqué à la mendicité et aux personnes qui urinent contre les portes des immeubles. L’adjointe à la tranquilité n’a rien prévu dans ces cas là et réserve sa sévérité aux habitants du quartier qui doivent tout supporter. En ce qui concerne le stationnement gênant il est remarquable que le premier endroit choisi soit celui du Stade des Alpes. Dès sa construction, nombreux sont ceux qui ont alerté la mairie sur le manque évident de places de stationnement. La mairie a supprimé le grand parking du parc Mistral (coté Chavant) et n’a fait que grignoter des places tout autour avec des plots, des pistes, des poteaux et des barrières. Dans ce contexte il n’est pas surprenant que les gens se garent n’importe où. Le racket à 135 euros l’amende ne fera que diminuer le public dans un stade déjà sous-fréquenté. Il faut au contraire ouvrir des stationnements et que ceux-ci soient gratuits.

Les propos tenus sur ce site n'engagent que leur auteur et non pas le Parlement européen.