Suivez-nous
Twitter
Facebook

La Métro démarre au ralenti

Capture d’écran 2016-04-08 à 14.43.27

08 Avr La Métro démarre au ralenti

“La Métro démarre au ralenti”

Communiqué de presse de Mireille d’Ornano :


L’article récent de la FNAIM sur l’évolution à la baisse des prix de l’immobilier nous avertissait déjà du ralentissement de l’économie grenobloise. L’article “Le Ras-le-bol du BTP” paru hier dans ces colonnes devrait alerter les responsables de la Métro sur le malaise général. Les problèmes s’accumulent, certains étant malheureusement anciens comme la délinquance et l’inaccessibilité de l’agglomération, mais d’autres sont créés par la Métro elle même.

La concentration des budgets au sein de la Métro a privé plusieurs entreprises du roulement habituel des commandes passées par les communes et communautés de communes. La Métro n’a pas pris le relais et ne comprend pas que les entreprises ont besoin d’un flux régulier de chantiers. C’est le cas du BTP, c’est aussi le cas des Canalisateurs du Sud-Est qui s’occupent des adductions d’eau, égouts et autres tuyauteries publiques. Les entreprises n’ont pas le pouvoir de lever l’impôt et ne payent leur personnel qu’avec l’argent de leur client reçu contre des travaux exécutés. Il est inadmissible de les empêcher de travailler par incapacité à prendre la relève. Il est urgent que la direction de la Métro arrête les réunions inutiles, les déclarations grandiloquentes sur les lendemains qui chantent et se mette enfin au travail.

Les propos tenus sur ce site n'engagent que leur auteur et non pas le Parlement européen.