Suivez-nous
Twitter
Facebook

Non à l’inflation budgétaire de l’UE qui finance l’immigration et coûte à la France !

Capture d’écran 2016-04-08 à 12.43.18

08 Avr Non à l’inflation budgétaire de l’UE qui finance l’immigration et coûte à la France !

Non à l’inflation budgétaire de l’UE qui finance l’immigration et coûte à la France !

Le texte relatif aux orientations générales pour la préparation du budget 2017 de l’Union européenne, soumis au vote le mois dernier, est un condensé de propositions issues de l’idéologie européiste. Ses grandes lignes : augmentation des crédits de paiements, injonctions aux États membres à réduire la taille de leur budget au profit d’un accroissement de leurs contributions à celui de l’UE, notion expansionniste du budget européen. Plus récente, la volonté d’accroître toujours plus les financements à destination des migrants est clairement affichée. En clair, l’Europe nécessite toujours plus de dépenses et donc de recettes fiscales, notamment via un impôt européen qui ne saurait tarder, pour financer toujours plus d’immigration. Pour ces raisons et du fait que la France, pays contributeur net au budget de l’Union européenne, perd chaque année plusieurs milliards d’euros à ce titre, Mireille d’Ornano a voté contre ce texte.

Les propos tenus sur ce site n'engagent que leur auteur et non pas le Parlement européen.