Suivez-nous
Twitter
Facebook

Proposition de résolution pour la fin de la dérogation à l’étourdissement avant abattage dans la filière bio

shutterstock_12162265

19 Avr Proposition de résolution pour la fin de la dérogation à l’étourdissement avant abattage dans la filière bio

“Vers la fin de la dérogation à l’étourdissement avant abattage dans la filière bio”, proposition de résolution de Mireille d’Ornano :

Cela peut sembler aberrant, mais pourtant, la réglementation européenne autorise l’abattage halal pour la viande bio et donc tolère que l’animal ne soit pas étourdi avant d’être égorgé. En effet, le préambule du règlement européen n° 1099/2009 du 24 septembre 2009 prévoit de respecter le «droit de manifester sa religion […] par les pratiques et l’accomplissement des rites » et ainsi « de maintenir la dérogation à l’exigence d’étourdissement ». Les récents scandales de maltraitance animale dans les abattoirs français doivent pourtant nous appeler à réagir et être intransigeants. C’est dans ce contexte que Mireille d’Ornano, soutenue par plusieurs de ses collègues, a proposé au Parlement européen une résolution pour mettre fin, dans la filière biologique pour commencer, à cette dérogation. Il n’est pas tolérable que le label BIO soit instrumentalisé pour des raisons mercantiles, en contradiction avec les règles de respect du bien-être animal, et de santé publique. D’autant que le cadre européen reconnaît qu’il faut “préserver et justifier la confiance des consommateurs dans les produits […] biologiques” et que ces derniers sont réputés se voir appliquer des “normes élevées en matière de bien-être animal”.


Proposition de résolution de Mireille d’Ornano, Florian Philippot, Sylvie Goddyn, Jean-François Jalkh, Sophie Montel et Dominique Bilde, sur la fin de la dérogation à l’exigence d’étourdissement avant l’abattage des animaux issus de la filière biologique :

Le Parlement européen :

– vu le règlement relatif à la protection des animaux au moment de leur mise à mort;

– vu le règlement relatif à la production biologique et à l’étiquetage des produits biologiques;

– vu l’article 133 de son règlement;

A. considérant que le cadre européen vise à “préserver et justifier la confiance des consommateurs dans les produits […] biologiques” et que ces derniers sont réputés se voir appliquer des “normes élevées en matière de bien-être animal”;

B. considérant que le respect de ces normes n’est pas compatible avec l’égorgement des animaux pratiqué sans étourdissement;

C. considérant que l’obligation d’étourdissement, dans le cas de l’abattage de viande bio, n’entrave pas le droit de manifester sa religion par les pratiques et l’accomplissement des rites, tel que formulé par la Charte européenne des droits fondamentaux;

1. demande, pour la filière biologique, la fin de la dérogation à l’exigence d’étourdissement, afin de préserver la confiance des consommateurs et d’assurer le bien-être animal;

2. exhorte la Commission à effectuer des contrôles quant au respect du bien-être animal dans les abattoirs en lien avec la filière biologique;

3. charge son Président de transmettre la présente résolution à la Commission et aux États membres.

Les propos tenus sur ce site n'engagent que leur auteur et non pas le Parlement européen.