Suivez-nous
Twitter
Facebook

Question écrite de Mireille d’Ornano sur la prise en compte du coût des pesticides

farmer-880567_960_720

20 Avr Question écrite de Mireille d’Ornano sur la prise en compte du coût des pesticides

Question écrite de Mireille d’Ornano sur la prise en compte du coût des pesticides :

La nocivité des pesticides est au coeur des débats relatifs à l’autorisation ou l’interdiction de ces derniers. En revanche, l’étude des coûts macroéconomiques liés à l’utilisation des produits phytosanitaires en est quasi absente. Les coûts environnementaux concernent par exemple la baisse de la pollinisation. S’ajoute à cela les coûts sanitaires, relatifs aux dépenses de santé ou à la baisse de productivité des travailleurs en contact avec des pesticides. Il existe également des coûts légaux, car la réglementation, le contrôle de ces substances et la décontamination des zones polluées par les pesticides ont un prix. Enfin, les frais dits d’évitement sont engendrés lorsque les ménages préfèrent dépenser davantage dans le seul but de contourner les pesticides, par exemple en achetant bio. Des études affirment que l’agrégation de l’ensemble de ces coûts s’élève à plusieurs milliards d’euros.

1 / La Commission prend-elle en compte les coûts macroéconomiques relatifs à l’utilisation des pesticides ? A-t-elle à sa disposition des études afférentes ?

2 / Eu égard à l’étendue de ces surcoûts pour les économies, que prévoit concrètement la Commission pour soutenir les solutions alternatives aux pesticides ?

Les propos tenus sur ce site n'engagent que leur auteur et non pas le Parlement européen.