Suivez-nous
Twitter
Facebook

Migrants : les critères d’asile doivent rester à l’appréciation des pays !

25 Avr Migrants : les critères d’asile doivent rester à l’appréciation des pays !

Crise des migrants : les critères d’asile doivent rester à l’appréciation des pays ! Explication de vote de Mireille d’Ornano :

Le rapport sur la situation en Méditerranée et la nécessité d’une approche globale, soumis au vote le 12 avril dernier, demandait la création de « nouveaux itinéraires sûrs et licites » pour permettre aux demandeurs d’asile et aux réfugiés d’entrer dans l’Union. Il défendait également l’établissement de canaux de migrations économiques légales. Il visait à l’uniformisation du régime d’asile européen commun, défendait un mécanisme de répartition, ainsi que le regroupement familial. L’encouragement de l’immigration de masse menaçant directement la sécurité, la cohésion, le système social des pays européens, ainsi que leur équilibre macroéconomique, j’ai voté contre ce texte. En outre, les critères d’asile ne doivent pas être imposés par l’Union européenne mais rester à l’appréciation de chaque pays.

Les propos tenus sur ce site n'engagent que leur auteur et non pas le Parlement européen.