Suivez-nous
Twitter
Facebook

Pour une pratique durable de la pêche en haute mer et en partenariat avec les pays tiers

09 Mai Pour une pratique durable de la pêche en haute mer et en partenariat avec les pays tiers

Pour une pratique durable de la pêche en haute mer et en partenariat avec les pays tiers.

Explication de vote de Mireille d’Ornano :

Aujourd’hui, 20 à 25 % des captures européennes ont lieu en dehors des zones économiques exclusives de l’UE et constituent la dimension externe de la politique commune de la pêche. Cette dimension regroupe la pêche en haute mer en dehors de toute juridiction nationale et la pêche dans les eaux de pays tiers, via un accord de pêche bilatéral avec l’État concerné ou un accord privé. Le texte, soumis au vote le 12 avril dernier, se penche sur le caractère durable ou non de la pêche pratiquée, au plan environnemental, social et économique. Le rapporteur suggère la création d’un cadre pour les accords des entreprises européennes avec les pays tiers ou leurs entreprises. Il s’agit d’améliorer la transparence et d’éviter la concurrence avec la pêche locale. Enfin, le texte invite la Commission à interrompre les relations commerciales avec les pays qui pratiquent la pêche illégale. Pour ces raisons, j’ai voté pour.

Les propos tenus sur ce site n'engagent que leur auteur et non pas le Parlement européen.