Suivez-nous
Twitter
Facebook

Agence des droits fondamentaux de l’UE : protégeons les lanceurs d’alerte !

17 Mai Agence des droits fondamentaux de l’UE : protégeons les lanceurs d’alerte !

Agence des droits fondamentaux de l’Union européenne : protégeons les lanceurs d’alerte !

Explication de vote de Mireille d’Ornano :

La vocation de cette agence est de mettre au service des institutions et États membres, lorsqu’ils mettent en œuvre le droit communautaire, une assistance et une expertise en matière de droits fondamentaux. Or l’agence a été plusieurs fois traduite en justice pour des cas de mauvais traitements des lanceurs d’alerte. En outre, selon le Médiateur européen, l’Agence s’est rendue coupable de mauvaise administration en refusant de procéder à une enquête correcte et approfondie sur les accusations du plaignant dans une affaire de harcèlement moral. Enfin, le texte soumis au vote jeudi 28 avril dernier plaide en faveur d’une amélioration globale de la lutte contre la corruption, ce qui laisse planer des doutes sur les pratiques du personnel de l’agence. Pour ces raisons, j’ai voté contre le rapport relatif à la décharge sur l’exécution du budget de l’Agence des droits fondamentaux de l’Union européenne pour l’exercice 2014.

Les propos tenus sur ce site n'engagent que leur auteur et non pas le Parlement européen.