Suivez-nous
Twitter
Facebook

Prévention des risques : les pratiques douteuses de l’agence européenne des produits chimiques

biphenol

25 Mai Prévention des risques : les pratiques douteuses de l’agence européenne des produits chimiques

Prévention des risques : les pratiques douteuses de l’agence européenne des produits chimiques

Explication de vote de Mireille d’Ornano :

L’Agence européenne des produits chimiques a pour mission d’assurer la bonne application de la législation relative à ces substances. Elle est ainsi chargée d’enregistrer et même d’autoriser un grand nombre de produits chimiques, par exemple les plastifiants, soupçonnés d’être des perturbateurs endocriniens, ou encore les nanomatériaux. Son activité en 2014 a mis en lumière des pratiques surprenantes voire interdites : l’agence a complété de son propre chef au moins une demande d’autorisation de mise sur le marché, celle du DEHP, un perturbateur endocrinien. Elle a renseigné, à la place du demandeur, les usages auxquels était destiné le produit, classé substance très préoccupante, en avançant des arguments économiques non étayés. J’ai donc voté contre la décharge budgétaire de l’Agence européenne des produits chimiques, soumise au vote jeudi 28 avril dernier.

Les propos tenus sur ce site n'engagent que leur auteur et non pas le Parlement européen.