Suivez-nous
Twitter
Facebook

Marché des matières premières : non à l’encadrement de ce secteur à risque par la Commission !

03 Juin Marché des matières premières : non à l’encadrement de ce secteur à risque par la Commission !

Marché des matières premières : non à l’encadrement de ce secteur à risque par la Commission européenne !

Explication de vote de Mireille d’Ornano :

Le texte, soumis au vote mercredi 11 mai dernier, visait à permettre aux négociants en matières premières de bénéficier d’une prolongation jusqu’au 31 décembre 2020 des dérogations aux exigences du règlement CRR (Capital Requirements Regulation) en matière de grands risques et de fonds propres, afin d’éviter l’explosion des coûts liés à l’exercice de ces activités. Néanmoins, l’article 498 du CRR exigeait de la Commission, avant le 31 décembre 2015, un rapport au Parlement sur les régimes prudentiels appliqués à ces négociants. Ces sociétés représentent en effet un risque important pour les marchés de matières premières, notamment à cause de l’utilisation massive de produits dérivés et de la volatilité afférente qui peut faire varier des cours de manière excessive. Il n’est pas souhaitable de laisser la Commission gérer ce qui aurait dû être réalisé avant la crise financière de 2008. Défendant la prudence et un véritable encadrement du système financier, j’ai voté contre cette demande de 3 ans de délai supplémentaire.

Les propos tenus sur ce site n'engagent que leur auteur et non pas le Parlement européen.