Suivez-nous
Twitter
Facebook

Les politiques déflationnistes imposées à la Grèce dans le but de sauver l’euro entrainent toujours plus de chômage

16 Juin Les politiques déflationnistes imposées à la Grèce dans le but de sauver l’euro entrainent toujours plus de chômage

Les politiques déflationnistes imposées à la Grèce dans le but de sauver l’euro entrainent toujours plus de chômage

Explication de vote de Mireille d’Ornano :

Après le licenciement de 557 travailleurs qui a suivi la liquidation de « Supermarket Larissa », une entreprise grecque, les autorités de ce pays ont sollicité une aide de 6,5 millions d’euros en vue de leur réintégration sur le marché du travail, mais aussi pour aider 543 « NEET », c’est à dire des jeunes sans diplôme, formation ou emploi. Une telle aide ne doit pas avoir pour résultat d’encourager les politiques déflationnistes d’ajustement extérieur exigées par l’existence même de l’euro. En effet, la Grèce avance que son économie a connu une grave récession depuis 2008, du fait d’une baisse de 21 points de la consommation. Cependant, pour des raisons pragmatiques, j’ai voté pour le texte, soumis au vote jeudi 26 mai dernier, qui visait à venir au secours des travailleurs licenciés.

Les propos tenus sur ce site n'engagent que leur auteur et non pas le Parlement européen.