Suivez-nous
Twitter
Facebook

Libéralisation dans tous les secteurs : le marché unique européen exige la fin des obstacles non tarifaires

vegetables

16 Juin Libéralisation dans tous les secteurs : le marché unique européen exige la fin des obstacles non tarifaires

Libéralisation dans tous les secteurs : le marché unique européen exige la fin des obstacles non tarifaires

Explication de vote de Mireille d’Ornano :

J’ai voté contre le texte soumis au vote jeudi 26 mai dernier, car il prônait une intégration totale et définitive du marché unique et une libéralisation de tous les secteurs d’activités, via l’abolition des obstacles non-tarifaires, tels la limitation quantitative, c’est à dire les quotas, les normes techniques ou sanitaires, les appellations géographiques protégées, la production étiquetée comme venant du pays, les formalités administratives, les pratiques commerciales spécifiques ou encore les professions règlementées. Ce texte invoque, comme toujours, les prétendus bénéfices qu’apporterait l’achèvement du marché unique et le fait qu’entreprises, travailleurs et consommateurs en profiteraient. Eu égard au caractère ultra-libéral de ce texte, qui nie en outre la souveraineté des États, j’ai voté contre.

Les propos tenus sur ce site n'engagent que leur auteur et non pas le Parlement européen.