Suivez-nous
Twitter
Facebook

On matraque les policiers

Capture d’écran 2016-06-27 à 13.00.31

27 Juin On matraque les policiers

“On matraque les policiers”
Communiqué de presse de Mireille d’Ornano :


La fresque «L’Etat matraquant la liberté» est inacceptable dans les circonstances actuelles. Certains connaisseurs apprécieront peut-être l’écho à Delacroix et sa «Liberté guidant le peuple» ou encore la gentille mise en cause de la responsabilité du gouvernement par le titre de l’oeuvre et le 49-3 peint sur le bouclier. Loin de ces subtilités, ce qui ressort pleinement est la mise en accusation directe de la police qui porterait atteinte aux libertés. Ce sera l’interprétation la plus courante car elle saute aux yeux. C’est une honte que cette fresque soit financée par l’argent public alors que la police est sur les dents nuit et jour pour encadrer des manifestations d’écolo-marxistes finissant toujours par des atteintes aux biens publics et privés, que ce soit dans les ZAD ou dans les manifestations contre la loi El Khomri. Les policiers ont une tâche très difficile et ils méritent tout notre soutien au lieu de cette insulte grotesque.

Les propos tenus sur ce site n'engagent que leur auteur et non pas le Parlement européen.