Suivez-nous
Twitter
Facebook

Les mensonges de Mediapart

13 Juil Les mensonges de Mediapart

Communiqué de Mireille d’Ornano :

Dans son article du 11 juillet 2016 au sujet de la scandaleuse fresque anti-police de Grenoble, subventionnée par la mairie et soutenue par la gauche, Mediapart a attaqué Mireille d’Ornano, député européen et conseiller municipal à Grenoble.

Elle est, dans cet article, l’unique cible d’attaques gratuites et diffamatoires. Les autres partis sont épargnés, preuve que le Front national sera toujours victime de mensonges.

L’accusation de « multi-cumularde » est infondée et ridicule dans la mesure où les mandats de conseillers municipal et communautaire sont intimement liés et le chef des élus municipaux du Front national à Grenoble n’aurait pu manquer l’engagement métropolitain.

Le mandat européen se marie par ailleurs parfaitement avec cet engagement local, les commissions et les séances plénières se déroulant très rarement en même temps que les conseils métropolitains ou municipaux.

Mireille d’Ornano rappelle que si elle exerce effectivement deux mandats locaux et un mandat européen, elle ne cumule pas les indemnités, ne touchant que 50 euros par mois pour les deux mandats isérois.

Quant à l’accusation d’absentéisme, elle conteste fermement cette insinuation, étant parmi les députés européens les plus productifs et présents (97% de présence en séances plénière). Elle peut expliquer les séances grenobloises écourtées par des raisons familiales et personnelles sérieuses.

Dans un souci de transparence et en réponse au site Mediapart, Mireille d’Ornano invite tous les élus municipaux de Grenoble à préciser le montant de toutes leurs indemnités en fonction des différents mandats locaux cumulés.

Les propos tenus sur ce site n'engagent que leur auteur et non pas le Parlement européen.