Suivez-nous
Twitter
Facebook

Perturbateurs endocriniens : ceux qui n’ont pas soutenu la motion de censure auraient dû

19 Juil Perturbateurs endocriniens : ceux qui n’ont pas soutenu la motion de censure auraient dû

Perturbateurs endocriniens : ceux qui n’ont pas soutenu la motion de censure auraient dû

Explication de vote de Mireille d’Ornano :

J’ai voté contre cette résolution, soumise au vote mercredi 8 juin dernier, car elle n’est qu’un alibi pour ceux qui n’ont pas eu le courage de soutenir la motion de censure qui pointait du doigt le retard de la commission à publier les critères permettant de définir les perturbateurs endocriniens. Il s’agit de substances chimiques qui interfèrent avec l’action des hormones et que l’on trouve couramment dans les aliments (résidus de pesticides par exemple), les produits de contact alimentaire, les produits en plastique, les meubles, les jouets, des matériaux de construction et des produits cosmétiques. Les effets sont multiples : retard mental, obésité, diabète, problèmes de reproduction, maladies cardiovasculaires. Le coût de ces maladies en Europe est estimé à plusieurs centaines de milliards d’euros annuels.

Les propos tenus sur ce site n'engagent que leur auteur et non pas le Parlement européen.