Suivez-nous
Twitter
Facebook

Pérou : plutôt que libéraliser les visas, luttons contre le trafic de drogue et la traite des êtres humains !

pérou

06 Sep Pérou : plutôt que libéraliser les visas, luttons contre le trafic de drogue et la traite des êtres humains !

“Pérou : plutôt que libéraliser les visas, luttons contre le trafic de drogue et la traite des êtres humains !”

Explication de vote de Mireille d’Ornano :

L’accord signé le 14 mars 2016, appliqué à titre provisoire en attendant l’approbation du Parlement européen, prévoit un régime de déplacement sans obligation de visa en faveur des citoyens de l’UE et des ressortissants du Pérou qui se rendent sur le territoire de l’autre partie contractante, pour un séjour d’une durée maximale de 90 jours sur toute période de 180 jours. L’exemption de visa bénéficie à toutes les catégories de personnes excepté pour l’exercice d’une activité rémunérée. Elle vise à dynamiser le tourisme et contribuer à renforcer les relations dans le domaine du commerce et des investissements. Le Pérou peut aussi devenir un partenaire clé dans le domaine de la lutte contre le crime organisé, notamment le trafic de drogue et la traite des êtres humains. Or la coopération en la matière ne nécessite pas de libéralisation de visas, mais le contraire. Quoi qu’il en soit, étant opposée à toute libéralisation de visas, j’ai voté contre ce texte.

Les propos tenus sur ce site n'engagent que leur auteur et non pas le Parlement européen.