Suivez-nous
Twitter
Facebook

Fusion Bayer-Monsanto : la Commission européenne doit réagir !

Mireille D'ORNANO in the European Parliament in Brussels

17 Sep Fusion Bayer-Monsanto : la Commission européenne doit réagir !

Fusion Bayer-Monsanto : la Commission européenne doit réagir !

Communiqué de presse d’Edouard Ferrand, membre de la Commission agriculture, et de Mireille d’Ornano, membre de la Commission environnement :


Après avoir été condamnée par la Cour de justice de l’Union européenne pour la non publication des critères définissant les perturbateurs endocriniens, parmi lesquels figure le glyphosate, présent dans le Roundup, fabriqué par le géant américain Monsanto, la Commission européenne a l’occasion de se racheter.

C’est bien le moment d’invoquer les grands principes de la libre concurrence, à bon escient. Elle doit au plus vite s’opposer, au rachat de la firme américaine par l’industriel allemand Bayer. Elle bénéficie pour cela d’un délai de 25 jours après la notification de l’opération.

Si une telle fusion avait lieu, cela signifierait une quasi impossibilité pour des concurrents d’entrer sur le marché. Or une concurrence minimale est une condition nécessaire à l’innovation. En l’espèce, c’est un enjeu vital eu égard aux scandales liés au glyphosate et aux néonicotinoïdes qui tuent les abeilles.

Les agriculteurs eux-mêmes en sont les premières victimes, étant déjà contraints, souvent par défaut, de recourir aux pesticides. Si ce rachat a lieu, ils risquent d’être, à terme, tenus par un seul et unique producteur.

En 2016 la Commission a bloqué la fusion Telefonica UK (O2) et Hutchison UK, au nom de l’intérêt du consommateur et de la nécessaire innovation. Pour le temps qu’il lui reste à exister, elle doit agir pour défendre le moindre mal.

Les propos tenus sur ce site n'engagent que leur auteur et non pas le Parlement européen.