Suivez-nous
Twitter
Facebook

Région alpine : tourisme à l’année, environnement et emploi doivent être défendus dans le respect de la souveraineté des États

alpes-france

26 Sep Région alpine : tourisme à l’année, environnement et emploi doivent être défendus dans le respect de la souveraineté des États

Région alpine : tourisme à l’année, environnement et emploi doivent être défendus dans le respect de la souveraineté des États

Explication de vote de mireille D’Ornano :

Le rapport soumis au vote mardi 13 septembre 2016 pose les jalons de la stratégie de l’Union pour la région alpine (EUSALP). L’EUSALP couvre 48 régions dans sept pays différents, dont cinq États membres. Nous approuvons la plupart des priorités défendues par l’EUSALP telles que : la préservation de l’environnement, la modernisation des infrastructures hydrauliques, la création de pôles de compétitivité, sources d’innovations générant des emplois durables, le développement de nouvelles offres touristiques afin de limiter l’aspect saisonnier du tourisme alpin, le développement du transport ferroviaire, en particulier pour le fret, afin de décongestionner les villes. Cependant, nous sommes opposés à toute stratégie maco-régionale, qui s’inscrit en faux avec le principe de souveraineté des États membres. J’ai donc voté contre ce rapport.

Les propos tenus sur ce site n'engagent que leur auteur et non pas le Parlement européen.