Suivez-nous
Twitter
Facebook

Question écrite sur les maladies infectieuses et la crise des migrants

04 Oct Question écrite sur les maladies infectieuses et la crise des migrants

Question à la Commission de Mireille d’Ornano avec demande de réponse écrite sur les maladies infectieuses et la crise des migrants :

L’ECDC note de fortes prévalences dans les principaux États d’origine des migrants de l’hépatite B et de l’hépatite C. La prévalence de l’hépatite B est de 5.6% en Syrie, de 15.5% en Erythrée et la prévalence de l’hépatite C de 3.1% en Syrie et de 3.2% en Iraq, contre des prévalences respectives de 1% en Europe.

Les populations migrantes sont également affectées de façon disproportionnée par les infections chroniques au virus de l’hépatite B et de l’hépatite C. Ainsi, l’ECDC note dans un rapport de 2012 que 80% des cas d’hépatite B en Europe sont “importés”. Le risque de transmission à la population autochtone des États membres européens est d’autant plus important que 75% des personnes contaminées par ces deux virus n’en sont pas conscientes.

Au regard des complications graves de ces deux virus (cirrhose et cancer du foi notamment), la Commission prône-t-elle des mesures d’urgence, telle que le dépistage systématique des migrants arrivant sur le sol européen ?

Les propos tenus sur ce site n'engagent que leur auteur et non pas le Parlement européen.