Suivez-nous
Twitter
Facebook

Proposition de résolution sur la prévalence du VIH dans les établissements pénitentiaires

21 Oct Proposition de résolution sur la prévalence du VIH dans les établissements pénitentiaires

Proposition de résolution de Mireille d’Ornano sur la prévalence du VIH dans les établissements pénitentiaires :

Le Parlement européen,

– Vu l’article 168 du Traité sur le Fonctionnement de l’Union européenne ;

– Vues les lignes directrices de l’Organisation Mondiale de la Santé (« OMS ») de 2015 ;

– Vu le règlement 282/2014 ;

– Vu le plan d’action contre le VIH du 14 mars 2014 ;

– Vu l’article 133 de son Règlement ;

A. Considérant que 29 992 cas de VIH ont été diagnostiqués dans l’Espace économique européen en 2014, dont 48% de diagnostics tardifs dans la région européenne de l’OMS ;

B. Considérant qu’aux termes du règlement 282/2014, le VIH constitue un des « principaux facteurs de risque » pour la santé des Européens ;

C. Considérant que dans son plan d’action, la Commission identifie les détenus comme une catégorie « particulièrement à risque » d’infection au VIH, et que, selon l’OMS en 2007, des prévalences importantes du VIH (11% en France) ont été mesurées dans certains établissements pénitentiaires européens ;

D. Considérant que cette prévalence du VIH, en particulier diagnostiqué tardivement, constitue un risque sanitaire pour les détenus et la population.

1. Encourage la Commission à publier des recommandations sur le VIH dans les établissements pénitentiaires, en intégrant le dépistage systématique et volontaire (opt-out) des détenus.

Les propos tenus sur ce site n'engagent que leur auteur et non pas le Parlement européen.