Suivez-nous
Twitter
Facebook

Question écrite sur les parcs éoliens et la politique environnementale

eoliennes-oiseaux

31 Oct Question écrite sur les parcs éoliens et la politique environnementale

Question écrite de Mireille d’Ornano sur les parcs éoliens et la politique environnementale :


Les éoliennes ont un coût énergétique de fabrication très élevé et les matériaux utilisés ne sont pas durables. Cette source d’énergie est variable, les hélices des éoliennes ne tournant qu’en période de vent et s’arrêtant, pour des raisons de sécurité, lorsque celui-ci est trop fort.

Ces ouvrages défigurent les paysages de manière irréversible, car même en cas de démontage, les fondations en béton sont inamovibles. À cela s’ajoutent les nuisances sonores liées au sifflement du vent sur les hélices et au grincement du mécanisme en rotation. De même, les éoliennes brouillent les ondes électromagnétiques (radio, télévision, téléphone) et peuvent tuer de nombreux oiseaux migrateurs qui ne peuvent voir les pales en rotation.

L’éolien offshore, qui ne peut être installé trop loin en raison de la perte d’énergie dans les conduits, est une menace pour les pêcheurs côtiers déjà en difficulté. Il fait par ailleurs fuir de nombreux poissons et perturbe des mammifères (phoques, dauphins) et la corrosion marine le rend peu durable.

Aussi, comment la Commission peut-elle considérer qu’il est possible de “concilier la mise en place de parcs éoliens à terre et en mer avec les objectifs de politique environnementale” comme elle l’affirme dans sa réponse E-008841/2014 ?

Les propos tenus sur ce site n'engagent que leur auteur et non pas le Parlement européen.