Suivez-nous
Twitter
Facebook

Question écrite sur l’industrie de la démolition navale

wreck-1721435_960_720

31 Oct Question écrite sur l’industrie de la démolition navale

Question écrite de Mireille d’Ornano sur les conséquences de la mondialisation sur l’industrie de la démolition navale :


La démolition navale consiste à recycler les différents composants des bateaux en fin de vie. Or, le développement du transport maritime mondial a fait exploser le nombre de bateaux à démanteler dans les prochaines années.

À partir des années 1960, avec la mondialisation, la majorité des industries de démolition navale ont été délocalisées vers des pays à bas coût de main d’œuvre (Inde, Chine, Philippines, Bangladesh, Viêtnam).

Les sites concernés sont souvent situés sur des plages, exposant le littoral, mais surtout les ouvriers qui y travaillent à toutes les substances les plus dangereuses (amiante, peintures spéciales, huiles). Dans les faits, les chantiers sont rarement dotés de dispositifs permettant la récupération de ces produits.

1 / La Commission considère-t-elle que la mondialisation a joué un rôle positif en conduisant à ce que le recyclage des navires soit opéré en grande majorité par des ouvriers des pays asiatiques, dans des conditions que l’on connaît ?

2 / L’Union européenne étant compétente pour appuyer, coordonner ou compléter l’action des États membres dans le domaine de l’industrie (art. 6 TFUE), qu’a fait la Commission pour œuvrer au développement d’une industrie européenne de démolition des navires, respectueuse des travailleurs et de l’environnement ?

Les propos tenus sur ce site n'engagent que leur auteur et non pas le Parlement européen.