Suivez-nous
Twitter
Facebook

Question écrite sur l’industrie de la démolition navale

31 Oct Question écrite sur l’industrie de la démolition navale

Question écrite de Mireille d’Ornano sur les conséquences de la mondialisation sur l’industrie de la démolition navale :


La démolition navale consiste à recycler les différents composants des bateaux en fin de vie. Or, le développement du transport maritime mondial a fait exploser le nombre de bateaux à démanteler dans les prochaines années.

À partir des années 1960, avec la mondialisation, la majorité des industries de démolition navale ont été délocalisées vers des pays à bas coût de main d’œuvre (Inde, Chine, Philippines, Bangladesh, Viêtnam).

Les sites concernés sont souvent situés sur des plages, exposant le littoral, mais surtout les ouvriers qui y travaillent à toutes les substances les plus dangereuses (amiante, peintures spéciales, huiles). Dans les faits, les chantiers sont rarement dotés de dispositifs permettant la récupération de ces produits.

1 / La Commission considère-t-elle que la mondialisation a joué un rôle positif en conduisant à ce que le recyclage des navires soit opéré en grande majorité par des ouvriers des pays asiatiques, dans des conditions que l’on connaît ?

2 / L’Union européenne étant compétente pour appuyer, coordonner ou compléter l’action des États membres dans le domaine de l’industrie (art. 6 TFUE), qu’a fait la Commission pour œuvrer au développement d’une industrie européenne de démolition des navires, respectueuse des travailleurs et de l’environnement ?

Les propos tenus sur ce site n'engagent que leur auteur et non pas le Parlement européen.