Suivez-nous
Twitter
Facebook

Migrants, mobilité, dérives LGBTIQ : ce que l’UE propose à notre jeunesse

question

17 Nov Migrants, mobilité, dérives LGBTIQ : ce que l’UE propose à notre jeunesse

Accueil des migrants, mobilité comme alternative au chômage, dérives LGBTIQ : ce que l’UE propose à notre jeunesse

Explication de vote de Mireille d’Ornano :

Le rapporteur de ce texte, qui avait rappelé que la jeunesse était une compétence des États-Membres, n’est pas clair sur le respect de la souveraineté et de la subsidiarité. Par ailleurs, nous retrouvons quelques poncifs tels la nécessité du dialogue interculturel, l’intégration des réfugiés et migrants par l’éducation, le sport et la lutte contre la xénophobie. On peut y lire l’appel à une attention particulière aux jeunes « s’identifiant comme LGBTI », à la promotion du multilinguisme. On y retrouve la croyance en la mobilité comme solution au chômage, ou encore la promotion de la dimension « européenne » dans l’éducation. Le texte reconnaît le problème de « fuite des cerveaux » sans pour autant régler ses causes. Il souligne l’importance de la famille pour encadrer les jeunes et le nécessaire soutien aux jeunes entrepreneurs. Il défend également l’apprentissage et la formation professionnelle. Néanmoins, eu égard aux aspects majoritairement négatifs, j’ai préféré voter contre ce texte

Les propos tenus sur ce site n'engagent que leur auteur et non pas le Parlement européen.