Suivez-nous
Twitter
Facebook

Question écrite sur la règlementation relative à l’abattage des vaches gestantes

12 Déc Question écrite sur la règlementation relative à l’abattage des vaches gestantes

Question écrite de Mireille d’Ornano à la Commission sur la règlementation relative à l’abattage des vaches gestantes :

En novembre dernier, une vidéo a suscité un grand émoi en France. On y voit des vaches suspendues par les pieds durant 25 minutes afin que leur foetus se noie dans leur ventre. Puis l’utérus des vaches est ouvert, laissant tomber le veau à même le sol, qui est ensuite jeté à la poubelle. Certains sont parfaitement formés, à quelques jours de naître.

Cette pratique, qui est légale, s’expliquerait par des raisons financières : une vache gestante pèse plus lourd, elle sera donc vendue plus cher. D’après l’EFSA, des études menées en Allemagne, en Italie, en Belgique et au Luxembourg attestent que de 10 % à 15 % des vaches sont gestantes au moment de l’abattage.

Le règlement européen du 22 décembre 2004 interdit le transport ou l’abattage de femelles gestantes au delà de 90% de la période de gestation.

1 / La Commission estime-t-elle que cette situation est conforme aux “exigences du bien-être des
animaux en tant qu’êtres sensibles” mentionnées à l’article 13 du TFUE ?

2 / La Commission envisage-t-elle de donner suite à la proposition du gouvernement allemand visant à interdire l’abattage de toute vache qui se trouve dans les trois derniers mois de sa gestation ?

Les propos tenus sur ce site n'engagent que leur auteur et non pas le Parlement européen.