Suivez-nous
Twitter
Facebook

L’UE n’a pas à instrumentaliser les Droits de l’Homme pour justifier l’ingérence dans les États tiers

commission-europeenne

21 Déc L’UE n’a pas à instrumentaliser les Droits de l’Homme pour justifier l’ingérence dans les États tiers

L’UE n’a pas à instrumentaliser les Droits de l’Homme pour justifier l’ingérence dans les États tiers

Explication de vote de Mireille d’Ornano :

J’ai voté contre le texte relatif au rapport annuel 2015 sur les droits de l’homme et la démocratie dans le monde et la politique de l’Union européenne en la matière. Il s’agit du rapport annuel sur les droits de l’homme, qui constitue le bilan de l’action de l’UE en la matière. Le rapport entend renforcer le rôle diplomatique de l’Union européenne en utilisant les droits de l’Homme, ce qui dénote d’une volonté d’ingérence dans les affaires des États tiers.

Les propos tenus sur ce site n'engagent que leur auteur et non pas le Parlement européen.