Suivez-nous
Twitter
Facebook

Proposition de résolution sur la prévention de la rage canine

dog-486553_960_720

05 Jan Proposition de résolution sur la prévention de la rage canine

Proposition de résolution de Mireille d’Ornano sur la prévention de la rage canine :

Le Parlement européen,

– vu l’article 168 du traité sur le fonctionnement de l’Union européenne,

– vu l’article 133 de son règlement,

A. considérant que, selon une étude du 16 avril 2015 de l’Alliance globale contre la rage, cette dernière serait à l’origine de 59 000 décès annuels mondiaux correspondant à une perte économique estimée à 8,6 milliards de dollars annuellement;

B. considérant que si cette pathologie, causée à 99 % par des chiens, a été éradiquée de la plupart des États européens occidentaux, elle reste à des niveaux endémiques dans certains États membres d’Europe orientale;

C. considérant que, selon une étude du 27 juin 2015 de l’Institut national vétérinaire de Norvège, la réglementation harmonisée pour l’Union européenne et l’Espace économique européen, entrée en vigueur le 1er juin 2012, n’assure pas une protection adéquate contre la rage, puisque sur 75 chiens testés en provenance d’États membres de l’Europe de l’Est, entre 53 et 95 % présentaient des niveaux d’anticorps insuffisants;

1. encourage la Commission à autoriser les États membres à prendre eux-mêmes des mesures de protection adéquate concernant le transit d’animaux domestiques en provenance d’États membres de l’Union européenne ou de l’Espace économique européen.

Les propos tenus sur ce site n'engagent que leur auteur et non pas le Parlement européen.