Suivez-nous
Twitter
Facebook

Proposition de résolution sur la consommation de sel dans l’UE

06 Jan Proposition de résolution sur la consommation de sel dans l’UE

Proposition de résolution de Mireille d’Ornano sur la consommation de sel dans l’Union européenne :

Le Parlement européen,

– vu l’article 168 du traité sur le fonctionnement de l’Union européenne,

– vu le cadre européen de réduction de la consommation de sel (2008),

– vu l’article 133 de son règlement,

A. considérant que, selon le cadre européen susvisé, la consommation de sel serait comprise entre 8 et 12 grammes par jour dans la majorité des États membres (2012), ce qui est supérieur à la quantité recommandée par l’Organisation mondiale de la santé (5 g/j);

B. considérant que cette surconsommation entraîne un risque élevé de maladies cardiovasculaires, qui causent 40 % de la mortalité dans l’Union européenne, et qu’une consommation de sel conforme aux recommandations susvisées conduirait à une diminution de 24 % des accidents vasculaires cérébraux et de 18 % des maladies coronariennes;

C. considérant qu’environ 80 % de la consommation de sel provient de l’industrie agroalimentaire et que les politiques publiques de réduction de cette consommation doivent donc la viser prioritairement;

1. encourage la Commission à promouvoir les négociations entre les représentants de l’industrie agroalimentaire et les États membres sur la réduction de l’usage de sel, en priorisant des politiques incitatives;

2.  encourage également la Commission à soutenir la recherche et à promouvoir l’usage de solutions de substitution au sel dans les produits alimentaires transformés.

Les propos tenus sur ce site n'engagent que leur auteur et non pas le Parlement européen.