Suivez-nous
Twitter
Facebook

Proposition de résolution sur l’artémisinine dans le traitement de la tuberculose

09 Jan Proposition de résolution sur l’artémisinine dans le traitement de la tuberculose

Proposition de résolution de Mireille d’Ornano sur l’artémisinine dans le traitement de la tuberculose :

Le Parlement européen,

– vu l’article 168 du traité sur le fonctionnement de l’Union européenne,

– vu l’article 133 de son règlement,

A. considérant, selon l’Organisation mondiale de la santé, que 10,4 millions de personnes ont contracté la tuberculose en 2015 et 1,8 million en sont mortes, et que la tuberculose figure parmi les dix premières causes de mortalité dans le monde puisque un tiers de la population mondiale est porteur du Mycobacterium tuberculosis à l’état latent;

B. considérant qu’en 2015, 480 000 personnes ont développé une tuberculose multirésistante aux antibiotiques et que 9,5 % d’entre elles souffraient de tuberculoses ultrarésistantes ayant conduit dans 72 % des cas à l’échec thérapeutique;

C. considérant que la résistance aux antibiotiques provoque 700 000 décès par an et devrait en entraîner 10 millions d’ici 2050, et qu’il importe d’élaborer des traitements innovants de substitution aux antibiotiques;

D. considérant que selon une étude du 28 avril 2016 de l’Université d’État du Michigan (États-Unis), l’artémisinine, issue de l’artemisia annua, inhiberait les capteurs d’oxygène du Mycobacterium tuberculosis, permettant son éradication dans sa phase de latence;

1. encourage la Commission européenne à soutenir la recherche sur des traitements de substitution du Mycobacterium tuberculosis, notamment sur l’artémisinine

Les propos tenus sur ce site n'engagent que leur auteur et non pas le Parlement européen.