Suivez-nous
Twitter
Facebook

Proposition de résolution sur le syndrome de l’«Acute Flaccid Myelitis»

12 Fév Proposition de résolution sur le syndrome de l’«Acute Flaccid Myelitis»

Proposition de résolution de Mireille d’Ornano sur le syndrome dit de l’« Acute Flaccid Myelitis » :

Le Parlement européen,

– vu l’article 168 du traité sur le fonctionnement de l’Union européenne,

– vu l’article 133 de son règlement,

A. considérant que le syndrome dit «Acute Flaccid Myelitis» (ci-après «AFM») a été identifié aux États-Unis en août 2014 et qu’entre août 2016 et octobre 2016, 249 cas y ont été confirmés;

B. considérant que les symptômes de l’AFM incluent la perte de tonicité musculaire et l’insuffisance respiratoire;

C. considérant que, selon les centres pour le contrôle et la prévention des maladies des États-Unis, plusieurs virus ont été isolés comme causes possibles de l’AFM, et que, en particulier, des analyses menées par l’hôpital d’enfants d’Aurora (Colorado) ont conclu, en 2014, à une causalité possible entre l’AFM et l’enterovirus D68, virus proche des poliovirus et causant des infections respiratoires sévères;

D. considérant que, selon un rapport du centre européen de prévention et de contrôle des maladies (août 2016), plusieurs États membres ont fait état d’une augmentation récente des diagnostics d’enterovirus D68;

1. encourage la Commission, par l’intermédiaire du centre européen de prévention et de contrôle des maladies, à instaurer une surveillance de l’AFM, notamment en lien avec les autorités compétentes des États-Unis.

Les propos tenus sur ce site n'engagent que leur auteur et non pas le Parlement européen.