Suivez-nous
Twitter
Facebook

Énergie : l’UE se montre hostile à la Russie alors qu’il s’agit d’un partenaire naturel pour les États d’Europe

gaz russe

27 Mar Énergie : l’UE se montre hostile à la Russie alors qu’il s’agit d’un partenaire naturel pour les États d’Europe

Énergie : l’UE se montre hostile à la Russie alors qu’il s’agit d’un partenaire naturel pour les États d’Europe

Explication de vote de Mireille d’Ornano :

J’ai voté contre le texte relatif à l’établissement d’un mécanisme d’échange d’informations en ce qui concerne les accords intergouvernementaux et les instruments non contraignants dans le domaine de l’énergie. Il s’agit de soumettre les accords intergouvernementaux d’approvisionnement en gaz et électricité à une surveillance préalable de la Commission, alors que la surveillance était a posteriori dans le dispositif précédent. Ce texte vise particulièrement la société russe Gazprom, qui accorde des tarifs préférentiels à la Hongrie. Cet accord est extrêmement contraignant, puisqu’un avis défavorable de la Commission sur un projet d’accord conduirait l’État visé à sa renégociation. Les accords déjà conclus font aussi l’objet d’un contrôle, quoique plus superficiellement. Nous ne saurions soutenir ce rapport hostile à la Russie et qui, en outre, va à l’encontre du principe de subsidiarité.

Les propos tenus sur ce site n'engagent que leur auteur et non pas le Parlement européen.