Suivez-nous
Twitter
Facebook

Proposition de résolution sur le syndrome douloureux régional complexe

douleur

28 Mar Proposition de résolution sur le syndrome douloureux régional complexe

Proposition de résolution de Mireille d’Ornano sur le syndrome douloureux régional complexe :

Le Parlement européen,

– vu l’article 168 du traité sur le fonctionnement de l’Union européenne,

– vu l’article 133 de son règlement,

A. considérant que le syndrome douloureux régional complexe (le «SDRC») consiste en des douleurs chroniques, notamment aux extrémités, mais, dans 35 % des cas, sur le corps entier, et que l’incidence du SDRC serait de 1,16 pour 100 000 chez les patients âgés de 5 à 15 ans selon une étude de l’hôpital royal de Forth Valley (Écosse, 22 mars 2016);

B. considérant que la cause du SDRC est inconnue, hors le traumatisme des nerfs, et qu’un lien de causalité avec le tabagisme aurait été identifié par une étude de l’université de Vienne (Autriche, 2007);

C. considérant qu’aucun traitement n’existe contre le SDRC, hors l’administration de médicaments anti-inflammatoires et les interventions chirurgicales comme la neurostimulation ou les radiofréquences, et que certains cas nécessitent des amputations;

D. considérant que, selon une étude de l’université du Michigan (États-Unis, 2014), la vitamine C, préconisée par l’Académie américaine des chirurgiens orthopédiques, démontrerait un effet préventif contre le SDRC;

1. encourage la Commission à soutenir la recherche d’un traitement du SDRC, notamment sur les fondements visés au considérant D.

Les propos tenus sur ce site n'engagent que leur auteur et non pas le Parlement européen.