Suivez-nous
Twitter
Facebook

Question écrite sur la présence de perturbateurs endocriniens dans certains jouets pour enfants

jouet enfant

12 Avr Question écrite sur la présence de perturbateurs endocriniens dans certains jouets pour enfants

Question écrite de Mireille d’Ornano sur la présence de bisphénol A et de perturbateurs endocriniens dans certains jouets pour enfants :

Les matières plastiques font partie des composants principaux des jouets commercialisés en Europe et sont les plus susceptibles d’être mis en bouche par des enfants de 0 à 36 mois.

En Europe, l’usage de certains phtalates ainsi que du bisphénol A pour les biberons, notamment, a été interdit en 1999 et en 2011.

Cependant, une étude américaine publiée dans Environmental Sciences & Technology le 7 décembre 2016, portant sur 59 anneaux de dentition vendus en ligne aux États-Unis, a établi que la totalité desdits produits contenait du bisphénol A en dépit d’indications contraires sur leurs étiquetages. L’étude met également en évidence la capacité du bisphénol A à migrer dans l’eau.

En outre, une étude de l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (France) du 3 octobre 2016, portant sur la présence de cinq substituts de phtalates dans les jouets en plastique, conclut au manque de données disponibles pour le DOIP.

1. La Commission recommande-t-elle un renforcement des contrôles effectués sur les jouets en plastique, notamment préalablement à leur mise sur le marché?

2. La Commission entend-elle analyser le risque sanitaire induit par les substituts de phtalates dans les jouets et, en particulier, le DOIP?

Les propos tenus sur ce site n'engagent que leur auteur et non pas le Parlement européen.