Suivez-nous
Twitter
Facebook

Question écrite de Mireille d’Ornano sur la recrudescence de la coqueluche

13 Avr Question écrite de Mireille d’Ornano sur la recrudescence de la coqueluche

Question écrite de Mireille d’Ornano sur la recrudescence de la coqueluche :

En 2014, 38 044 cas confirmés de coqueluche ont été notifiés dans l’Union européenne, avec une augmentation notable de l’incidence de cette pathologie par rapport aux années précédentes, notamment aux années 2010 et 2011. Aux Pays-Bas, notamment, l’incidence de la coqueluche est passée de 17,8 cas à 49,9 cas pour 100 000 de 2013 à 2014.

Cette augmentation du taux d’incidence de la coqueluche contraste avec une couverture vaccinale satisfaisante, puisque le vaccin contre la coqueluche fait partie des calendriers vaccinaux des États membres, lesquels impliquent tous l’administration de quatre doses vaccinales.

Les vaccins acellulaires contre la coqueluche auraient, cependant, une efficacité vaccinale moindre (ne dépassant pas 85 %) et ne garantiraient qu’une durée de protection de six ans. En outre, les mutations de la bactérie Bordetella parapertussis expliqueraient, notamment, l’épidémie constatée aux Pays-Bas.

Enfin, les difficultés de production du vaccin contribueraient aux ruptures de stocks dont a fait état le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies dans une publication du 3 février 2016.

Quelles conclusions la Commission tire-t-elle de l’efficacité vaccinale du vaccin acellulaire contre la coqueluche et quelles sont ses recommandations relativement aux ruptures de stocks?

Les propos tenus sur ce site n'engagent que leur auteur et non pas le Parlement européen.