Suivez-nous
Twitter
Facebook

Scandale Volkswagen : l’industrie automobile française pénalisée par l’UE !

12 Mai Scandale Volkswagen : l’industrie automobile française pénalisée par l’UE !

Scandale Volkswagen : l’industrie automobile française pénalisée par l’UE !

Explication de vote de Mireille d’Ornano :

J’ai voté contre le texte sur le projet de recommandations à la suite de l’enquête sur la mesure des émissions dans le secteur de l’automobile. La commission d’enquête EMIS a été mise en place suite au scandale Volkswagen, en 2016. Cette commission portait spécifiquement sur la question des écarts entre les mesures des émissions des moteurs en laboratoires et celles prises dans les conditions réelles de conduite. La commission conclut notamment qu’il convient de créer un organisme supranational d’homologation et qu’il convient que la charge de la preuve incombe aux constructeurs en ce qui concerne la possibilité accordée à ceux-ci de diminuer l’efficacité des systèmes de dépollution dans le cas où ces derniers risquent d’endommager le moteur. Nous ne saurions soutenir ce rapport. Dans un contexte de forte concurrence avec l’industrie américaine, ce texte défavorise le diesel, auquel l’industrie automobile européenne recourt plus fréquemment. Ce rapport va, en outre, à l’encontre des intérêts spécifiques de la France, puisque l’entreprise Renault affirme ne pas avoir enfreint les règles européennes et qu’aucun élément de preuve n’a été avancé à son encontre. Il convient donc de ne pas accabler ce groupe français, plus fortement défavorisée par le taux de change externe de l’euro, que ne l’est l’industrie allemande.

Les propos tenus sur ce site n'engagent que leur auteur et non pas le Parlement européen.