Suivez-nous
Twitter
Facebook

Question écrite sur les infections invasives à pneumocoque

13 Juin Question écrite sur les infections invasives à pneumocoque

Question écrite sur les infections invasives à pneumocoque :

Les infections invasives à pneumocoque connaissent dans l’Union européenne une prévalence de 4,8 cas déclarés pour 100 000. En 2010, les infections invasives à pneumocoque ont fait l’objet d’une surveillance renforcée. La vaccination contre les infections à pneumocoque, introduite au début des années 2000, est désormais de routine dans les États membres.

Les infections invasives à pneumocoque touchent particulièrement les enfants de moins de cinq ans: 500 000 d’entre eux décéderaient d’infections pneumococciques annuellement (OMS). Or, en Europe, dans 68 % des cas, ces infections sont causées par un sérotype du pneumocoque non visé par les vaccins disponibles. En France, 94 % des infections invasives à pneumocoque chez les enfants de moins de deux ans seraient causées par des sérotypes non visés par le vaccin Prevenar 13 (2009).

La résistance aux antibiotiques des pneumocoques progresse: la résistance à la pénicilline est passée de 8 % en 2012 à 11 % en 2014. Or, la couverture vaccinale a une incidence directe sur le développement de la résistance aux antibiotiques.

La Commission compte-t-elle, par l’intermédiaire du Centre européen de prévention et de contrôle des maladies, réviser ses recommandations sur la couverture vaccinale des infections invasives à pneumocoque ?

Les propos tenus sur ce site n'engagent que leur auteur et non pas le Parlement européen.