Suivez-nous
Twitter
Facebook

Antilles, Guyane, Réunion, Mayotte : défendons nos pêcheurs des régions périphériques !

pêche pacifique

02 Juil Antilles, Guyane, Réunion, Mayotte : défendons nos pêcheurs des régions périphériques !

Antilles, Guyane, Réunion, Mayotte : défendons nos pêcheurs des régions périphériques !

Explication de vote de Mireille d’Ornano :

J’ai voté pour le texte relatif à la gestion des flottes de pêche dans les régions ultrapériphériques. Les régions ultrapériphériques (RUP) comprennent 9 régions de l’Union européenne qui font partie de la France (Guadeloupe, Guyane française, Réunion, Martinique, Mayotte et Saint-Martin), du Portugal (Madère et les Açores) et de l’Espagne (Îles Canaries). Ce texte va dans le bon sens concernant l’autorisation de pêche aux seuls navires enregistrés dans les ports des RUP, l’amélioration des dispositions spécifiques du FEAMP, telles que la compensation des surcoûts et l’augmentation de 35 % de l’aide publique pour d’autres mesures dans les RUP. De même concernant la reconnaissance du danger pour la sécurité que constitue l’obsolescence des navires, l’application pleine et entière de l’article 349 du TFUE dans les politiques de l’Union ayant trait à la politique de la pêche de l’Union et concernant la lutte contre la pêche illégale par des mesures de surveillances et des négociations avec les pays voisins. Malheureusement il ne remédie pas à l’impossibilité de moderniser la flotte en augmentant les capacités de pêche des navires. On ne peut que moderniser les moteurs, mais sans augmenter les capacités de pêche des navires.

Les propos tenus sur ce site n'engagent que leur auteur et non pas le Parlement européen.