Suivez-nous
Twitter
Facebook

Question écrite sur la réintroduction de l’ours brun et le pastoralisme dans les Pyrénées

13 Juil Question écrite sur la réintroduction de l’ours brun et le pastoralisme dans les Pyrénées

Question de Mireille d’Ornano à la Commission avec demande de réponse écrite sur la réintroduction de l’ours brun et pastoralisme dans les Pyrénées :

En 2012, la Commission européenne a mis la France en demeure pour «manquement à ses obligations de protection de l’ours brun des Pyrénées». En effet, le dernier plan français de conservation de l’espèce date de 2006-2009 et aucun lâcher d’ours n’a été réalisé depuis 2006. Pourtant, l’introduction de nouveaux spécimens est nécessaire à la survie de la population d’ours bruns dans les Pyrénées.
En parallèle, l’Union européenne dit s’engager pour le pastoralisme dans les Pyrénées. Ainsi, le Fonds européen de développement régional (FEDER) soutient financièrement de nombreux sites pastoraux des Pyrénées, pour un montant total de 4,2 millions d’euros entre 2007 et 2012. Pour soutenir le pastoralisme, le Fonds européen agricole pour le développement rural (FEADER) effectue aussi des opérations ciblées ayant coûté 12 millions d’euros sur la même période.
La Commission européenne n’est pas sans savoir que les éleveurs sont opposés à la réintroduction de l’ours brun, souvent vue comme incompatible avec le pastoralisme. Malgré la disparition progressive de leur espèce dans les Pyrénées, les ours bruns sont toujours responsables de la mort de centaines de brebis chaque année.
Le soutien à la réintroduction de l’ours brun et la promotion du pastoralisme ne sont-ils pas deux objectifs contradictoires pour la même région?

Les propos tenus sur ce site n'engagent que leur auteur et non pas le Parlement européen.