Suivez-nous
Twitter
Facebook

Lutte contre le financement du terrorisme : tous les États à « haut risques » doivent être ciblés, sans exception !

attentat

24 Juil Lutte contre le financement du terrorisme : tous les États à « haut risques » doivent être ciblés, sans exception !

Lutte contre le financement du terrorisme : tous les États à « haut risques » doivent être ciblés, sans exception !

Explication de vote de Mireille d’Ornano :

J’ai voté pour l’objection sur le règlement délégué (UE) de la Commission du 24 mars 2017 portant modification du règlement délégué (UE) 2016/1675 complétant la directive (UE) 2015/849 du Parlement européen et du Conseil en ce qui concerne la suppression du Guyana du tableau figurant au point I de l’annexe et l’ajout de l’Éthiopie à ce tableau. Un nouveau cadre de lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme a été voté le 20 mai 2015.Il s’agit de recenser les États présentant des carences dans ce domaine. Ainsi, la Commission est habilitée à prendre des actes délégués pour recenser ces États « à haut risque ». En l’occurrence, la Commission souhaiterait retirer le Guyana de la liste, mais y ajouter l’Éthiopie. L’objection des commissions parlementaires LIBE et ECON souligne que la liste ne comprend pas l’ensemble des États où peuvent subsister des systèmes de blanchiment d’argent permettant, notamment, le financement du terrorisme.

Les propos tenus sur ce site n'engagent que leur auteur et non pas le Parlement européen.