Suivez-nous
Twitter
Facebook

Politique de cohésion de l’Union pour l’après-2020 : le financement des politiques d’accueil des migrants ne doit pas être la priorité

riot police

25 Juil Politique de cohésion de l’Union pour l’après-2020 : le financement des politiques d’accueil des migrants ne doit pas être la priorité

Politique de cohésion de l’Union pour l’après-2020 : le financement des politiques d’accueil des migrants ne doit pas être la priorité

Explication de vote de Mireille d’Ornano :

J’ai voté contre le texte relatif à la politique de cohésion de l’Union pour l’après-2020. Ce rapport dénonce l’inefficacité des politiques de cohésion macro-économiques à l’échelle de l’Union européenne. Cinq points, qui me semblent essentiels, ne sont pas abordés dans ce texte. Il s’agit de la prééminence accordée aux autorités locales sur les autorités nationales, de l’abandon du financement des projets d’infrastructures, des critères ex-ante qui conditionnent l’attribution des fonds en fonction des résultats macro-économiques des États membres, des dépenses excessives de communication ; ainsi que du financement des politiques d’accueil des migrants. Je soutiens, en revanche, la création de guichets uniques destinés à alléger la charge administrative associée à la réception de ces fonds, ainsi que l’amélioration du système de programmation, afin d’éviter les retards de paiement. Sur ce dernier point, cependant, aucune solution concrète n’est proposée.

Les propos tenus sur ce site n'engagent que leur auteur et non pas le Parlement européen.