Suivez-nous
Twitter
Facebook

Violation présumée des droits de l’Homme en Azerbaïdjan : l’UE n’a pas à s’immiscer dans un règlement diplomatique de la situation entre États

europe(1)

25 Juil Violation présumée des droits de l’Homme en Azerbaïdjan : l’UE n’a pas à s’immiscer dans un règlement diplomatique de la situation entre États

Violation présumée des droits de l’Homme en Azerbaïdjan : l’UE n’a pas à s’immiscer dans un règlement diplomatique de la situation entre États

Explication de vote de Mireille d’Ornano :

Je me suis abstenue sur la proposition de résolution concernant les débats sur des cas de violation des droits de l’homme, de la démocratie et de l’état de droit en Azerbaïdjan. Cela concerne le journaliste azéri Afgan Mukhtarli, enlevé en Géorgie avant d’être rapatrié en Azerbaïdjan. Outre le caractère sensible des cas individuels, il convient de noter que cette situation est en cours de règlement au niveau diplomatique entre les deux États concernés. Une intervention de l’Union européenne serait probablement contre-productive.

Les propos tenus sur ce site n'engagent que leur auteur et non pas le Parlement européen.