Suivez-nous
Twitter
Facebook

Les relations culturelles internationales ne doivent pas être instrumentalisées pour faire la promotion d’une « gouvernance globale »

26 Juil Les relations culturelles internationales ne doivent pas être instrumentalisées pour faire la promotion d’une « gouvernance globale »

Les relations culturelles internationales ne doivent pas être instrumentalisées pour faire la promotion d’une « gouvernance globale »

Explication de vote de Mireille d’Ornano :

J’ai voté contre le texte « Vers une stratégie de l’UE pour les relations culturelles internationales ». Le principal objectif du rapport est de plaider pour la « mise au point d’une stratégie européenne efficace en matière de relations culturelles internationales ». Globalement, il s’agit de faire de l’UE un acteur mondial de la « diplomatie culturelle », en augmentant ses compétences et ses moyens et en utilisant la culture comme outil politique au service de la mondialisation et du multiculturalisme. En outre, le rapport fait la promotion d’une « gouvernance globale », vise à accroître toujours plus la mobilité et utilise la culture comme un outil d’élargissement de l’UE.

Les propos tenus sur ce site n'engagent que leur auteur et non pas le Parlement européen.