Suivez-nous
Twitter
Facebook

Proposition de résolution sur les risques sanitaires de l’utilisation des appareils de bronzage artificiel

solarium-1064815_960_720

29 Août Proposition de résolution sur les risques sanitaires de l’utilisation des appareils de bronzage artificiel

Proposition de résolution de Mireille d’Ornano sur les risques sanitaires de l’utilisation des appareils de bronzage artificiel :

Le Parlement européen,

– vu l’article 168 du traité sur le fonctionnement de l’Union européenne,

– vu l’article 133 de son règlement,

A. considérant que, selon une étude récente de l’Organisation mondiale de la santé, l’exposition aux rayons ultraviolets (UV) des appareils de bronzage artificiel (solariums) à des fins cosmétiques a augmenté l’incidence des cancers de la peau et abaissé l’âge de leur apparition;

B. considérant que, dès 2009, le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC) a classé l’exposition aux solariums émettant des UV comme étant «cancérogène» et que celle-ci est aujourd’hui à l’origine de près de 500 000 cas de cancers en Europe, aux États-Unis et en Australie;

C. considérant que l’utilisation des solariums comporte d’autres risques pour la santé, tels que les brûlures, le vieillissement accéléré de la peau, les inflammations oculaires et l’affaiblissement du système immunitaire;

1. invite la Commission à encourager des initiatives visant à sensibiliser les consommateurs sur les risques sanitaires de l’utilisation des solariums et sur la nécessité de limiter celle-ci à des fins médicales;

2. demande à la Commission d’encourager la mise en place de restrictions de l’accès à ces appareils fondées sur l’âge, le type de peau, le temps d’exposition ou encore l’état de santé des personnes.

Les propos tenus sur ce site n'engagent que leur auteur et non pas le Parlement européen.