Suivez-nous
Twitter
Facebook

Question écrite sur la présence de substances interdites ou dangereuses dans certains cosmétiques

cosmetics-1063134_960_720

29 Août Question écrite sur la présence de substances interdites ou dangereuses dans certains cosmétiques

Question écrite de Mireille d’Ornano sur la présence de substances interdites ou dangereuses dans certains cosmétiques :

Le 7 juin 2017, l’association de consommateurs UFC-Que Choisir a publié une liste de 1 000 produits cosmétiques contenant des substances «indésirables», notamment des perturbateurs endocriniens. Le fait que ces produits soient parfois destinés aux femmes enceintes, aux nourrissons ou aux enfants est particulièrement préoccupant.

Parmi les cosmétiques cités, vingt-trois contiendraient dans leur formule des substances «rigoureusement interdites». Par exemple, certains cosmétiques contiendraient de l’isobutylparaben, une substance interdite par le règlement (UE) no 358/2014 de la Commission. D’autres dépasseraient la concentration maximale autorisée en méthylisothiazolinone (MIT), telle que définie par le règlement (UE) 2016/1198 de la Commission.

1. La Commission européenne dispose-t-elle d’informations étayant ou infirmant ces accusations?

2. La Commission compte-t-elle encourager les États membres à s’assurer que la composition des produits cosmétiques concernés devienne conforme à la législation européenne?

Les propos tenus sur ce site n'engagent que leur auteur et non pas le Parlement européen.