Suivez-nous
Twitter
Facebook

Levothyrox : les députés du Front national avaient tiré la sonnette d’alarme !

Mireille d'ORNANO in European Parliament week 05 2016 in Strasbourg

16 Sep Levothyrox : les députés du Front national avaient tiré la sonnette d’alarme !

Levothyrox : les députés du Front national avaient tiré la sonnette d’alarme !

Communiqué de presse de Mireille d’Ornano cosigné par Sylvie Goddyn et Jean-François Jalkh

Dans un communiqué du 31 août dernier, je m’associais à ma collègue Sylvie Goddyn pour appeler à la plus grande prudence concernant le recours à la nouvelle formule du Levothyrox, traitement relatif aux troubles de la thyroïde, ayant entrainé 9000 signalements pour effets secondaires

L’Agence nationale de sécurité du médicament invitait jusqu’alors à consulter un médecin et signaler les effets secondaires sur le site du ministère de la Santé. Aujourd’hui, elle est accusée de défaut d’information, voire de mise en danger de la vie d’autrui, une plainte contre X étant même envisagée.

La ministre de la Santé Agnès Buzyn a annoncé que l’ancien Levothyrox sera accessible « dans 15 jours ». Problème, le laboratoire concerné ne devrait plus le produire ! Agnès Buzyn a en outre évoqué des alternatives, à savoir une version similaire à l’ancienne du laboratoire Merck : un générique produit par un laboratoire hollandais du groupe Mylan. Or, un délai de quatre semaines est nécessaire afin que ce produit obtienne les normes AMM et ISO françaises.

Il est scandaleux que les patients doivent attendre un mois, d’autant que beaucoup ont cessé de prendre l’actuel Levothyrox, ce qui les expose à l’hypothyroïdie, à l’accumulation de déchets dans le sang et donc au risque d’AVC. Une fois de plus, les élus du Front national avaient appelé à la prudence, invitant les autorités à prendre en compte les effets de ce médicament sur les patients. Ils auraient dû être écoutés plus tôt !

Les propos tenus sur ce site n'engagent que leur auteur et non pas le Parlement européen.