Suivez-nous
Twitter
Facebook

L’UE veut superviser la lutte antiterroriste mais reste inactive face aux réseaux terroristes

Emergency services

19 Sep L’UE veut superviser la lutte antiterroriste mais reste inactive face aux réseaux terroristes

L’UE veut superviser la lutte antiterroriste mais reste inactive face aux réseaux terroristes au Kosovo, en Libye, dans le Caucase, en Égypte et en Syrie !

Explication de vote de Mireille d’Ornano :

Je me suis abstenue sur le texte : Constitution, attributions, composition numérique et durée du mandat de la commission spéciale sur le terrorisme. Le Parlement européen entend créer une commission ad hoc composée de 30 membres pour étudier comment l’UE pourrait superviser la lutte contre le terrorisme. Dans ce domaine comme dans d’autres, l’UE utilise des sujets vitaux pour renforcer son pouvoir. En France, c’est au partenariat avec les services spéciaux algériens que les services français doivent le plus de démantèlements de réseaux islamistes et d’attentats déjoués. Par ailleurs, l’UE soutient de fait les réseaux terroristes : au Kosovo, en Libye, dans le Caucase, en Égypte, en Syrie et par sa « diplomatie » avec les puissances du Golfe.

Les propos tenus sur ce site n'engagent que leur auteur et non pas le Parlement européen.